Café Arabica vs Robusta quelles sont les principales différences ?

Café Arabica vs robusta quelles sont les principales différences

Vous ne savez pas quel style de café choisir entre les grains de café Arabica et les grains de café Robusta ? Ou souhaitez-vous simplement en savoir plus ?

Dans cet article, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour vous aider à y voir plus clair.

Avant de voir les nombreuses différences qui existent entre l’Arabica et le Robusta, voici un bref aperçu de chacun d’entre eux.

Le caféier d’Arabie, plus connu sous le nom d’Arabica, est un arbuste originaire des Hauts plateaux d’Afrique de l’est. D’abord apparu en Ethiopie et au Yémen, il s’est ensuite étendu dans d’autres parties du monde.

L’arabica est un arbre fragile de 9 mètres de haut, qui a besoin de conditions météorologiques bien spécifiques pour pouvoir se développer. Il apprécie tout particulièrement les hauts plateaux proches de la forêt équatoriale, où il peut trouver des températures modérées avec une faible amplitude tout au long de l’année (entre 15 et 25°C) et un taux d’humidité élevé indispensable à sa croissance.

caféier d'Arabie arabica

Avec près de 70% de la production mondiale de café, les grains d’arabica sont aujourd’hui les plus consommés au monde. Ils produisent un café au goût subtile, plein de finesse tout en offrant une faible teneur en caféine.

Les principaux pays producteurs d’Arabica sont le Brésil et la Colombie qui pèsent à eux deux plus de 50% de la production mondiale, mais aussi le Costa Rica, le Mexique, le Guatemala, le Honduras ou encore l’Ethiopie.

Qu'est-ce que le Robusta ?

Le robusta, comme son nom l’indique, provient d’un arbre robuste, qui offre une grande résistance aux maladies et s’accommode de conditions météos extrêmes en ne craignant ni le soleil ni la chaleur. Il a fait son apparition au Congo avant de s’étendre en Amérique latine et en Asie du Sud-Est.

café robusta

Contrairement à l’Arabica, le Robusta est produit à des altitudes plus basses (entre 0 et 1000 mètres d’altitude). De plus, il se cultive facilement et offre une croissance très rapide.

Le Robusta qui représente près de 30% de la production mondiale de café, est cultivé essentiellement en Afrique subsaharienne et enAsie du Sud-Est. Les principaux pays producteurs sont la Côte d’Ivoire, l’Ouganda, le Congo mais aussi le Vietnam et le Brésil.

Les grains de café produits par le robusta offrent un goût plus amer, plus corsé et moins aromatisé que les grains de café produits par l’Arabica. De plus, le taux de caféine du Robusta est deux fois supérieur à celui de l’Arabica.

Le café Robusta est particulièrement apprécié des Italiens qui sont friands des expressos au goût très intense.

pays producteurs de café

Les principales différences entre le café Arabica et le café Robusta

Il existe de nombreuses différences entre les grains de café produits par l’arabica et ceux produits par le Robusta.

Les différences de goût entre l’Arabica et le Robusta

L’arabica et le Robusta ont des goûts radicalement différents pour ne pas dire antagonistes. En effet, plusieurs facteurs viennent influencer le goût produit par les grains de café : l’arbre lui-même bien sûr, mais aussi la richesse en minéraux des terres sur lequel il est cultivé, ou encore l’altitude, l’humidité, les températures, etc.

Café Arabica

Le café Arabica offre un rendu riche en arômes, un goût plus doux, moins amer et moins acidulé que le Robusta. Sa finesse est très prisée par les torréfacteurs du monde entier.

La teneur en caféine de l’Arabica est assez faible et oscille entre 1,2 % et 1,5 %.

L’Arabica s’adapte, en outre, à tous les types de café et en premier lieu les cafés à infusion lente comme le café filtre. Il est aussi préconisé pour ceux qui recherchent un café léger et aromatisé.

Café Robusta

Le café Robusta quant à lui, propose des saveurs plus corsées, plus amères que l’Arabica, mais aussi une finesse et une richesse aromatique moins développée que son concurrent.

De par sa teneur en caféine près de trois fois supérieure à l’arabica, aux alentours des 3%, le Robusta est particulièrement apprécié pour ses effets stimulants sur le système nerveux central.

Le Robusta est très apprécié des amateurs d’expressos italiens qui affectionnent particulièrement son goût très corsé ainsi que les consommateurs de cappuccinos pour qui l’intensité du Robusta se marie relativement bien avec la mousse de lait.

A noter que de nombreux torréfacteurs mélangent les grains d’Arabica et de Robusta dans leurs produits pour allier la richesse des arômes de l’Arabica à l’intensité du Robusta.

Arabica

  • Plus doux
  • Plus aromatique
  • Moins acide
  • Moins amer
  • Moins de caféine

Robusta

  • Plus corsé
  • Plus amer
  • Plus acide
  • Plus riche en caféine
  • Moins aromatique

La différence de prix entre l’Arabica et le Robusta

En règle générale, le café Arabica est plus cher que le café Robusta, car l’Arabica est plus compliqué à cultiver. Le Robusta offre aussi un meilleur rendement pour chaque arbre planté que son principal concurrent.

Les prix varient en fonction du pays de production, des méthodes de cultures et des méthodes de récoltes (voir ci-dessous).

Les différentes conditions de culture entre l’Arabica et le Robusta

Arabica

L’arabica est un arbre difficile à cultiver, il est fragile, sensible aux maladies, aux parasites ou aux insectes.

L’amplitude de température dans laquelle il peut s’épanouir est faible et se situe entre 15 et 25°C. Il demande un taux d’humidité important mais aussi beaucoup d’ombre, car il n’apprécie pas d’être exposé trop fortement aux rayons du soleil.

Les hauts plateaux situés de part et d’autre de la forêt équatoriale offrent les conditions idéales à sa production.

Les fleurs du caféier d’Arabie éclosent après la saison des pluies. Il faut ensuite attendre 6 à 8 mois pour que les fruits aient fini de mûrir.

Robusta

Contrairement à l’Arabica, le Robusta est un arbre très facile à cultiver, il est robuste, d’où son nom, demande peu d’entretien, se cultive en plaine et résiste très bien à la chaleur.

Les fruits mettent plus de temps à murir que ceux de l’arabica. Il faut compter entre 9 et 11 mois après la floraison pour que les cerises atteignent une maturité suffisante pour être récoltées.

Les différentes techniques de cueillette de l’arabica et du Robusta

Les méthodes de récolte pour l’Arabica et le Robusta sont identiques et peuvent se faire de trois manières différentes.

La cueillette a la main (picking)

C’est la méthode de récolte la plus coûteuse. Les cerises sont inspectées deux fois par semaine dans le but de cueillir sans délai toutes celle arrivées à maturité. Elles sont ensuite triées manuellement pour s’assurer de ne garder que des cerises de qualité.

C’est la méthode préconisée pour obtenir des grains de café de grande qualité. Elle est très prisée des torréfacteurs haut de gamme, mais bien sûr cela agit directement sur le prix de vente final.

La méthode mécanique

La récolte mécanique consiste à utiliser de grosses machines pour secouer les caféiers et faire tomber les cerises sur un tapis roulant. Cette technique n’est répandue que sur les grandes exploitations qui peuvent se permettre d’investir dans un tel équipement et qui possèdent des terres assez étendues pour espacer suffisamment les arbres les uns des autres.

De plus, si le coût de la main d’œuvre est considérablement réduit, les pertes sont aussi très importantes. En effet, contrairement à la cueillette à la main, les machines ne peuvent pas déterminer quelles cerises cueillir en particulier. Il en résulte que certaines d’entre elles ne seront pas assez mûres et que d’autres, au contraire, auront commencé à pourrir.

La qualité du café dépendra donc fortement du sérieux avec lequel le triage aura été effectué.

L’égrappage (stripping)

La technique de l’égrappage consiste à racler les branches du caféier pour faire tomber sur une toile de lin étendue en dessous, les cerises suffisamment mûres pour être cueillies.

Cette méthode souffre de nombreux défauts : elle arrache les feuilles, abime les branches de l’arbre et fait tomber un nombre important de cerises insuffisamment mûres. Bref, cela s’apparente plus à un carnage qu’à une cueillette proprement dite.

Les récoltes qui en découlent sont la plupart du temps de mauvaise qualité, car les cerises recueillies l’ont été sur des arbres ayant déjà soufferts des cueillettes précédentes.

Le triage est long et laborieux puisqu’il faut en plus de trier les cerises, retirer toutes les feuilles et brindilles arrachées lors de l’égrappage.

Pour conclure sur l’Arabica vs Robusta

Comme nous l’avons vu dans cet article, le choix entre le café Arabica et le café Robusta est surtout et avant tout une question de goût. Il n’y a pas un café meilleur que l’autre même s’il faut noter que l’Arabica est le café le plus vendu dans le monde.

Les amateurs de café léger, qui apprécient une grande richesse aromatique, se tourneront naturellement vers le café Arabica, tandis que ceux préférant un café plus amer et plus corsé pencheront plutôt vers le Café Robusta.

De nombreux torréfacteurs proposent des mélanges de café issus de ces deux arbres dans le but d’ajouter l’amertume du Robusta à la richesse aromatique de l’Arabica. En jouant sur les proportions de l’un ou de l’autre, cette combinaison permet de produire une large gamme de goûts riches et variés, la plus répandue étant 80% d’Arabica pour 20% de Robusta.

Donner votre avis

Laissez votre avis

error: Contenu protégé - DMCA
touteslescafetières.com
Logo
Enable registration in settings - general
Shopping cart